Hypersensibilité

J’ai décidé de parler d’hypersensibilité. Particularité donc je me rends compte aujourd’hui à 47 ans. Je comprends maintenant beaucoup de chose concernant mon fonctionnement notamment le fait que je me sentais si différente enfant, je vomissais régulièrement de la bile, je ne comprenais pas la méchanceté de certains enfants, la jalousie. Pour moi, les autres devaient être des bisounours rempli d’amour, de compassion, de joie, d’entraide. Pourquoi ce moquer d’une personne handicapée ? Pourquoi certains enfants prenaient plaisir à taper d’autre, à écraser les plus faibles, pour moi tout cela était incompréhensible et je le vivais très mal.

J’ai de la chance de faire partie des 20% de la population naissant hypersensible ressentant les émotions sous forme de tsunami. Elles apparaissent d’une telle force que cela me déstabilise et je surréagis ! Charmant, mais difficile à vivre au quotidien surtout dans une société où la sensibilité n’est pas de mise, alors l’hypersensibilité……..Souvent j’ai honte de surréagir à ce point. Je deviens toute rouge, je tremble, je pleure pour une phrase, un mot, une attitude, un regard. Je suis également une antenne à émotion sur 2 pattes. Je ressens les émotions des autres, leur état d’âme même s’ils n’en sont pas conscients. Je réagis également aux énergies des lieux, des habitations. Je suis une véritable éponge à énergies positives ou négatives !!!!

Pour moi, c’est très compliqué de me retrouver dans un restaurant bruyant, musique et grande tablée…..je suis incapable de suivre une conversation car je suis happée par le bruit et les énergies ambiantes du coup je m’isole ne participant pas aux conversations, ça me fatigue au plus haut point et je deviens de très mauvaise humeur, un classique pour une personne hypersensible. Si je ressens le stress dans un endroit, là aussi je me fatigue, je me retrouve sans énergie et deviens irritable……Par contre, je me délecte de me retrouver en pleine nature. Je suis également hypersensible aux odeurs, je peux vite me retrouver avec un mal de tête, des nausées etc….par contre quel bonheur lorsque je sens l’odeur des fleurs, du mucus, l’odeur de la pluie sur le bitume, de la forêt. Et le bruit ? C’est mon pire ennemi, la musique trop forte, le brouhaha, la circulation, la radio, télé, me rende agressive. J’ai besoin de silence pour dormir, ce qui n’est pas évident en voyage,  heureusement que les boules quies existent, ce sont mes meilleures amies. La luminosité aussi peut-être très désagréable pour moi, je porte très très souvent des lunettes à soleil !

Je comprends aujourd’hui pourquoi j’ai autant besoin de solitude, de m’isoler, de me couper du monde extérieur, c’est un besoin viscéral et vital à ma survie dans ce monde, me couper de tout stimuli externe (bruit, odeur, énergie). Je dois vivre mon hypersensibilité sereinement et non la combattre comme je le fais depuis toujours, à en faire une force et non de la vivre comme un handicap. Accepter que je vis les choses d’une autre manière et l’apprivoiser.

Voici un lien expliquant l’hypersensibilité

 

https://www.youtube.com/watch?v=PIq-jfsGFTQ

cropped-p1040636.jpg

Bordelie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s